Claire MESTRE et CoSoAnja

Le Docteur Claire Mestre qui, comme nous à CoSoAnja, cultive un lien particulier avec Madagascar (où elle est venue à plusieurs reprises partager ses compétences professionnelles) a rejoint cette année notre association. Elle nous apporte son soutien pour les projets en cours, et fait désormais partie des nos adhérents.

Nous la remercions sincèrement de l’intérêt qu’elle porte à nos actions auprès des malades du Centre Hospitalier d’Anjanamasina, en plus de toutes les responsabilités qu’elle assume par ailleurs en France auprès des migrants, dans le cadre de son association Mana sise à Bordeaux (voir article ci-dessous).

BIOGRAPHIE & INFORMATIONS

Claire Mestre est une psychiatre-psychothérapeute, anthropologue et auteure de nationalité Française, née à Lyon en 1962.
Elle est aujourd’hui corédactrice en chef de la revue transculturelle L’autre, Cliniques, cultures et sociétés et membre du collège de la revue Spirale.

Après des études de médecine, spécialité médecine interne (1991), et formée à la psychothérapie d’inspiration analytique, elle crée en 1994, une consultation de médecine transculturelle au sein du CHU de Bordeaux, pour une prise en charge ethnopsychanalytique de patients migrants adultes.
Puis en 1998, elle fonde l’association MANA (www.cliniquetransculturelle-mana.org), dont les missions sont le soin et la prévention auprès des populations migrantes, la formation et la recherche.
L’association Mana a créé avec les association Osiris (Marseille), Ulysse (Bruxelles) et Primo Levi (Paris) Reseda, Réseau francophone des centres de soin pour les victimes de la torture et de la répression politique.
En 1999, elle soutient une thèse en anthropologie à l’Université de Bordeaux II, dont ses recherches concernaient un hôpital à Toamasina (Madagascar).

Source : www.lepoint.fr

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


19 − un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.